× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Pont-de-Beauvoisin

Marie-Laure Legay





Cette localité était située entre la Savoie et le Dauphiné, territoires séparés par la rivière du Guiers. Depuis François Ier, elle constituait la principale porte d’entrée des marchandises venues d’Italie, de Piémont et de Savoie. Dès le XVIe siècle (règlements du 18 juillet 1540, 14 octobre 1564, 26 juillet 1566, 8 novembre 1583, 2 mars 1585, puis 31 décembre 1605 et 17 août 1647), il fut ordonné que les draps d’or et d’argent, soieries, passementeries, rubans, ceintures et ornements venant d’Italie devaient passer par le Pont-de-Beauvoisin et delà, entrer à Lyon par la porte du Rhône, sans être entreposés sur la route. L’article dix du traité d’Utrecht du 11 avril 1713 réitéra ces dispositions. A Lyon, les marchandises étaient taxées par la Douane de la ville. Dans l’autre sens, les marchandises destinées à la Savoie, au Piémont et à l’Italie sortaient par cette localité, passaient par le dace de Suze où elles étaient taxées au profit du duc de Savoie.

Des conventions douanières liaient durablement le sort du Pont-de-Beauvoisin au dace de Suze en période de paix. En 1656, le duc Charles-Emmanuel autorisa les Fermiers généraux à établir des commis à Suze et à Chambéry pour lutter contre la contrebande (patentes du 12 février). Inversement, des commis du dacier étaient autorisés à résider à Lyon. Les employés des deux « douanes » avaient même autorité pour les saisies et confiscations. En outre, les fermiers généraux obtinrent à cette époque d’entretenir gardes et commis en Bresse, Bugey, pays de Gex à condition de recevoir du dacier 3 livres tournois par balle ou caisse de draps ou soieries qui passait par la route Suze-Pont-de-Beauvoisin. Le duc de Savoie était attaché à la recette de sa douane qui rapportait plus de 5 000 écus d’or d’Italie par an au milieu du XVIIe siècle (le bail pour 1674-1678 fut établi pour le prix de 28 000 écus). D’autres passages demeuraient possibles, notamment par Collonges et Genève, ce que le duc craignait. En 1698, un arrêt (5 novembre) ouvrit le passage par le village de Dortan.

La liste des denrées issues des états sardes (valeur en livre poids) et enregistrées au Pont-de-Beauvoisin pour l’année 1725-1726 fait apprécier la grande diversité des échanges dominés par le riz et les fromages: Bruyères (150 livres poids), boutons (175), bois travaillés (1320), Chandelles (100), chocolat (70), chocolat et sorbet (190), cornes (1 200), cuivre (15), cuivre laiton (85), cuirs (4 pièces), cuirs en poil (100 livres poids), chairs salées (500), chairs et poissons (157), cristaux ouvrés (9), chapeaux (80), dentelles (60), dentelles du Puy (59), drogueries (1 353 de toutes), eaux de liqueurs (125), eaux de vie (2 139), étoffes de soie (5125), fer (825), fer en gros (3 305), fromages (3 305), fromages et beurre (24 731), faïence (77), fruits frais (8 597), fruits secs (3780), fruits communs (50), graines de jardin (1589), mercerie (10), mercerie ordinaire (392), noix (3 225), ouvrages de soie (14), pierres à aiguiser (745), poix blanche (125), peaux de moutons (18 peaux), pelleteries (306 livres), quincailleries (2310 livres), riz (95 556 livres), sucres et confitures (881), toiles (321), tableaux (8), terrailles communes (1 200 livres), vins et vinaigre (16 barreaux), vernis de terre (450 livres), viande de pâté (150). Les droits levés sur ces marchandises montèrent cette année-là à 2 046 livres et 4 sous.

Au XVIIIe siècle, les habitants tiraient profit de cette situation frontalière en faisant des magasins frauduleux de toutes sortes de marchandises, notamment celles arrivées du Levant ou des colonies comme les toiles peintes et imprimées prohibées en France. L’endroit était donc une plaque tournante de la contrebande. Le nombre de contrebandiers en activité entre le Pont-de-Beauvoisin et la Savoie frôlait la centaine en permanence. La mise en place d’une brigade de la maréchaussée et d’un corps de gardes de la Ferme générale, côté français, ne diminua guère les trafics tant ils étaient tolérés par la cour de Turin, côté Savoie. En 1777, Louis XVI fit donc interdire tout entrepôt et établit un bureau d’enregistrement des acquits de paiement pour toutes les marchandises d’origine étrangère ou en transit dans le bourg, en prenant modèle sur les mesures adoptées pour Aix-en-Provence en 1751. Le bureau douanier du Pont-de-Beauvoisin appartenait à une ligne de contrôle qui comprenait du Nord au Sud : Challonges, Seyssel, Belley ; et plus à l’Est : Pontcharra, Chapareillan, La Chapelle du Bard.





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • Archivio di Stato di Turino, Materie economiche, Dacito di Susa, Mazzo 2, fascicule 22, f° 720 et suivants.
  • Archivio di Stato di Turino, Materie economiche, Dacito di Susa, Mazzo 4, fascicule 18, f° 893 et suivants.
  • AD Isère, 2C 635 : Etat des marchandises venues des Etats du Roy de Sardaigne pendant la sixième année du bail de Bourgois (1725-1726).






Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Pont-de-Beauvoisin » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées