× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Peccais

Marie-Laure Legay





Le centre de production de sel de Peccais était l’un des plus anciens et des plus importants de la partie méridionale du royaume. Situé à l’embouchure du petit Rhône, près d’Aigues-mortes, le parc comprenait dix-sept salines à la fin de l’Ancien régime. La plus grande, dite « saline de l’Abbé », appartenait à l’évêque d’Alès. Celle dite « de Saint-Jean » appartenait au prieur de Saint-Gilles, ordre de Malte et fut toujours exploitée à part; les quinze autres étaient exploitées collectivement par bail emphytéotique, puis par régie à partir de 1716. En 1723, l’évêque d’Alès intégra cette société, moyennant le huitième des profits. Les propriétaires associés vendaient la production à la Ferme des gabelles du Languedoc pour un prix modeste de trois sous dix deniers le minot à la fin du XVIe siècle, puis par augmentations successives : six sous trois deniers (arrêt du 24 mai 1768), puis douze sous le minot (arrêt du 29 septembre 1785). Ce prix était un peu plus élevé que celui payé aux salines de Peyriac situées lus à l’Ouest, Badon ou Maries. Les propriétaires jouissaient d’un droit d’attribution de deux livres cinq sols par muid, pour tenir lieu des intérêts d’une somme de 100 000 livres qu’ils avaient versée au Trésor royal en 1641. Ils disposaient en outre pour l’entretien d’un droit dit « droit de blanque », mais ce dernier fut toujours jugé insuffisant. Les inondations du Rhône exigeaient des frais importants. A la suite des dégâts provoqués par les hivers 1706 et 1707, l’Etat leva une crue exceptionnelle de cinq sols sur tous les minots de sel vendus dans les greniers du Lyonnais, Bas-Languedoc, Rouergue et Auvergne pour aider la régie. Cette crue, confiée à Jacques Rocher, rapporta plus de 600 000 livres. Malgré ce soutien, les propriétaires se plaignaient régulièrement des charges. D’après eux, l’introduction de la nouvelle trémie dans le Languedoc (1711) augmenta le nombre de minots par muid (de 144 à 171) et provoqua un manque à gagner. Pour défendre encore la production de Peccais, on convint d’étendre les lieux de vente au Roussillon et à la Cerdagne jusque-là alimentés par le sel de Peyriac et de Saint-Jean (1717).

Moyennant quoi, les propriétaires étaient tenus de fournir à la Ferme 300 000 minots de sel par an, avec une réserve pour quatre ans, et d’entretenir les salins, les digues et chaussées alentours. Les salins de Peccais étaient sous la police des officiers du bureau des finances de Montpellier qui se transportaient chaque année sur les lieux pour évaluer la récolte et la qualité du sel. Les salines fournissaient le Languedoc, l’Auvergne et le Rouergue, le Roussillon, mais aussi la Savoie, la Suisse et les Dombes. Le Dauphiné en fut également approvisionné, mais jusqu’au milieu du XVIIe siècle seulement. Les voituriers faisaient enregistrer leurs lettres à la juridiction des gabelles d’Aigues-Mortes et en donnaient copie au procureur de Peccais. Chargements et déchargements des sels étaient strictement contrôlés par les gardes et contre-gardes de la Ferme, en liaison avec les officiers des gabelles de Beaucaire, Tarascon, Saint-Esprit, selon les routes empruntées par les voitures.Le sel de cette région fut toujours apprécié des consommateurs. Voltaire en défendit l’approvisionnement pour le pays de Gex : « Au sel de Peccais, dont le pays de Gex a toujours fait usage, a été substitué, le 1er octobre 1774, du sel de Provence, sale, dégoûtant, mélangé d’une terre rouge, nuisible aux hommes, aux bestiaux et à la fabrication des fromages du pays».

Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE D-17842, Carte des salines de Peccais dans le Bas Languedoc, 1763

  





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AD de l’Hérault, 3F 1 à 77 : Fonds des Salins de Peccais (1538-1892).

    Sources imprimées:
  • Arrêt du Conseil d’Etat autorisant Armand Pillavoine, fermier général des gabelles, à fournir de sel de Peccais les greniers de Dauphiné, 22 novembre 1720.
  • Arrêt du Conseil d’Etat qui révoque l’adjudication faite à J. Rocher des cinq sols par minot de sel ordonnés être levés dans les greniers et chambres à sel des gabelles de Languedoc, Lyonnais, Rouerge et Auvergne, pour les réparations à faire aux chaussées du Rhône et salins de Peccais et ordonne que lesdits cinq sols seront levés au profit du roi, 12 avril 1723.
  • Jacques-Nicolas Bellin, Environs d'Aigue Mortes, de Peccais etc. et la petite Camargue, 1764 (carte).
  • Jean-Louis Moreau de Beaumont, Mémoires concernant les droits impositions en Europe, tome 3, Paris, Imprimerie royale, 1769, p. 168-1773.
  • Lettres patentes du Roy qui ordonnent, conformément à l’arrêt du vingt-sept novembre 1717, que les greniers chambres à sel du païs de Roussillon, Conflans Cerdaigne seront fournis du Sel de Peccais à commencer du premier octobre 1718, Paris, 20 janvier 1718.
  • Voltaire, Mémoire sur le pays de Gex, 31 mars 1775, dans Œuvres complètes, tome 29, éditions Garnier, 1879, p.351 (Voltaire s’appuie sur les données des trois syndics du pays).






Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Peccais » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées