× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Salines (marchandises de)

Marie-Laure Legay





On entend ici par salines les poissons que l’on salait en mer comme la morue, le hareng, maquereau, saumon… Les marchands commerçaient non seulement la pêche de France, mais aussi celle de Hollande ou d’Angleterre. Ils avaient l’obligation de faire leurs déclarations de barils de poissons avant le débarquement des bateaux sous peine d’amende. Pour renforcer le contrôle, la déclaration se faisait non seulement auprès des officiers du grenier à sel le plus proche du débarquement de destination, mais aussi auprès des commis de la Ferme générale. (arrêt du 15 février 1724). La compagnie eut donc soin de créer des bureaux de contrôle pour les salines comme en 1726 au Pecq, port de débarquement sur la Seine dans les barils n’était pas exagérée et si le sel de salaison n’alimentait pas un trafic frauduleux.

Le contrôleur du bureau enregistrait les déclarations, ainsi que les acquits à caution avant le débarquement. Il avait droit de visite pour suivre la vente mais l’exercice de ce droit restait délicat : il ne fallait pas, sous prétexte de visite, corrompre la marchandise et gêner le commerce des poissons. La contrainte du temps d’acheminement mettait donc les marchands à l’abri, ce qui explique l’importance de la fraude liée à la salaison des poissons. En outre, le développement de ce commerce mettait les contrôleurs dans l’impossibilité de vérifier efficacement les barils. Un rapport sur les contrôles effectués à Rouen permet de saisir ces difficultés: « Il n’y a pas lieu de douter que la plupart des marchandises de contrebande qui s’introduisent dans le royaume ne le soient parmi le nombre de barils de salines qui viennent de nos côtes et de l’étranger. Joint aux quantités immenses de sels qui se répandent dans toutes les provinces, soit aux lieux de salines ou sur le prétexte de leur conservation. Les dispositions des articles 3, 4, 5 et 6 du titre 15 de l’ordonnance de 1680 ont été très sagement établies pour prévenir ces abus mais les pesches des cotes de France ont augmenté si considérablement et ce commerce avec l’étranger qu’on a trouvé presqu’impossible d’exécuter à la lettre les articles de l’ordonnance sans gêner totalement le commerce ; Depuis un tems infini, les marchands ne sont plus en usage à Rouen de fournir des déclarations aux officiers du grenier vingt-quatre heures après l’arrivée des salines ni dans le tems de leurs enlèvements des quays. On ne marque plus les barils d’un G avec un fer chaud et l’on n’en fait plus d’inventaire. Il en passe un si grand nombre que 30 commis ne suffiroient pas. On s’en restraint à faire fournir par les marchands au controlleur des salines seulement des déclarations dans le temps de l’ordonnance. Lors de l’enlèvement, il se transporte avec le garde sur les quays pour visiter le nombre qui luy est possible des barils de chaque partie lesquels restent après à la disposition des marchands pour les transporter où bon leur semble. Il en résulte beaucoup d’abus, les marchands ne faisant point de déclarations des parties suspectes de fraudes dont ils disposoient à leur gré quand ils avoient échappé à la visite du controlleur de Rouen qui ne pouvoit suffire au nombre infiny de salines qui y passent ».

Les barils destinés à Paris étaient débarqués dans les environs, au-delà de trois lieues limitrophes des faubourgs. Les entrepôts se trouvaient concentrés à Saint-Germain en Laye ou au Pecq. Là, les commis de la Ferme générale étaient confrontés à l’hostilité des marchands en gros dont les ventes étaient régulièrement contrôlées et reportées sur les registres du bureau, les barils visités, les sels en surplus déclarés immondes et submergés… Les salines étaient encore contrôlées par les agents de police urbaine pour vérifier si elles n’étaient pas frauduleusement blanchies à l’aide de drogues corrosives comme l’alun, le salpêtre ou la chaux.





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AN, G1 91, dossier 26 « Salines du département de Rouen »  dossier 32 : « Marchandises de salines ».

    Sources imprimées:
  • Arrêt de la Cour des Aides, qui donne gain la cause à des commissionnaires de salines, contre l'adjudicataire général des fermes unies de France, 5 février 1779 (sur les salines du Pecq).
  • Arrêt du Conseil d'Etat qui prescrit ce que les marchands de salines seront tenus de faire, amenant leurs marchandises à Paris, et ce qui sera fait pour celles qui en sortiront, 29 novembre 1722.
  • Délibération de MM. les fermiers généraux pour l’établissement d'un bureau au port du Pecq, au sujet des déclarations des marchandises de Salines, tant pour être consommées dans le ressort du grenier de Poissy et à six lieues à la ronde, que pour être transportées dans l’intérieur du royaume, 31 décembre 1726.


    Bibliographie scientifique:
  • Daniel Faget, « Inspecteurs des salaisons et marchands de salines : commerce et contrôle du « poisson de conserve » à Marseille au XVIIIe siècle », Rives méditerranéennes, 43, 2012, p. 73-85.




Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Salines (marchandises de) » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées