× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Touraine

Marie-Laure Legay





Dans le ressort des Cinq grosses fermes, la Touraine formait, avec l’Anjou et le Maine, la généralité de Tours. L’historien dispose pour ces provinces d’une statistique financière intéressante établie à partir des états comptables des élections et des directions de la Ferme générale en 1762. D’après l’auteur, tous ces détails « ont été directement extraits des Bureaux de l’intendance ». Le document donne par ailleurs l’évaluation détaillée des frais de perception de chaque prélèvement.

Produits (en l.t.) des droits levés par les Fermes générales dans la généralité de Tours (1762), AD Indre-et-Loire, C 336 et BM de Tours, ms 1212

   La Touraine se trouvait en pays de Grandes gabelles. Le sel venait de Nantes, remontait la Loire, puis la Vienne. Il était débarqué à Chinon, chargé sur des charrettes et distribué dans les greniers d’impôt. En 1762, la recette des droits sur le sel montait à 1 047 360 livres dans les six élections dépendant de Tours, soit 3, 7 livres par tête. Située au contact de pays rédimés (Poitou), la province était protégée par trois lignes de contrôle : en face des greniers de vente volontaire (Tours, Amboise et Langeais sur la Loire, Montrichard sur le Cher et Loches sur l’Indre) furent édifiés des greniers d’impôt (Saumur, Chinon (sauf la ville, en vente volontaire), Sainte-Maure, Richelieu (qui avait le privilège du sel de franchise), La Haye, Preuilly, puis Mirebeau), et plus au sud, des dépôts (Thouars, Châtellerault, Le Blanc). Cette troisième ligne fut renforcée par des brigades placées le long de la Vienne, de Montsoreau à l'Ile-Bouchard. La direction des gabelles de Tours préférait axer la défense sur les voies terrestres, mais elle remaniait souvent ses lignes de brigades pour les déployer sur le Cher et la Loire, comme en 1788.

  A cette date, les lignes étaient ainsi formées : dans le ressort du contrôle de Richelieu : la première ligne comprenait 119 hommes, répartis en deux inspections ou capitaineries, celle de Martaizé (57 hommes dont 8 à Orbé, 6 à cheval à Saint-Léonard, 8 à Pas-de-Jeu, 8 à Chassigny, 6 à cheval à Martaizé, 8 à La Chaussée, 6 à Les Perrières et 6 à Verrue), et celle de Lencloître, soit 62 hommes en tout pour les brigades de Coussay (6), Lairault (6), Cernay (6), Lencloître à cheval (6), La Jarrerie (6), Pas de Groie (6), La Bruère (6), Châtellerault (6), pont d’Estrée (6) et Pouthumé (6). La deuxième ligne comprenait 93 hommes, répartis en deux inspections, celle de Loudun (42 hommes) avec les brigades de Basmenil (6), Ternay (6), La Bruyère (8), Loudun (6), Rossay (6), Maulay (6) et Neuil (8) ; et celle de Vellèches (51 hommes) avec les brigades de Faye-la-Vineuse à cheval ou Saint-Jouin (6), Guénet (6), La Marquiserie (8), Vellèches à cheval (6), la patache de Saint-Romain (8), Les Bernadries (8) et la patache de Rives (8). La troisième ligne comprenait 74 hommes sous la direction du capitaine de l’inspection de Chinon, avec les brigades de Brezé (6), Epiers (6), Faix (6), Roissé (6), Petit ou grand Ormeau (8), Chavenay (6), Marsay (8), Grazais (6), mais aussi les brigades de l’intérieur à Candes (8), Chinon (8) et L’Isle-Bouchard (6). Dans le ressort du contrôle de Loches, la première ligne comprenait 88 hommes répartis entre l’inspection de Coussay (55 hommes) avec les brigades de Beauregard (6), Saint-Sauveur (6), es MinaudièresL (8), Coussay (8), Messonneau (6), la patache de La Roche-Posay (8), Moulin aux Moines (6) et Yseures (6) ; l’inspection de Tournon-Saint-Martin (43 hommes) comprenait les brigades suivantes : Baratières (6), Varenne (6), La Pouzezières (6), Launay (6), Tournon-Saint-Martin (6), Condom (6) et Preuilly-la-Ville (6). La deuxième ligne s’organisait en une seule inspection basée à Preuilly avec les brigades de Habilly (6), Saint-Martin à cheval (6), Chaumussay (8), Preuilly à pied (8), La Rocherau à cheval (6), Martizay à pied (8) et Lingé à cheval (6), soit en tout 49 hommes. La troisième ligne en revanche s’organisait en deux inspections, celle de Nouâtre, soit 58 hommes répartis entre les brigades de Champigny (8), La Chevalerie (8), Chezelles (6), Rilly (6), Draché à cheval (6), Civray à cheval (6), la patache de Nouâtre (8) et la brigade du Port-de-Piles (9) ; dans le ressort de l’inspection de Saint-Flovier, on comptait 55 hommes répartis entre les brigades de Cussay (8), Ferrières à cheval (6), Sainte-Juliette à pied (6), Saint-Flovier (6), La Bretière (6), Cléré-du-Bois (6), Mars (6), Villiers (6) et Chatillon à cheval (4). Enfin, le contrôle général de Tours entretenait, sur la recette générale du tabac, un capitaine, un brigadier, un sous-brigadier et 9 gardes, ainsi que deux brigades installées à Langeais (6 brigadiers à pied) et à La Chapelle Blanche (6), soit en tout 24 hommes. Pour défendre ces lignes, la Ferme générale entretenait au total 596 hommes pour un coût annuel de 243 040 livres. Malgré tout, les faux-sauniers ramenaient des salorgues du Poitou quantités de sel qui limitaient les profits de la Ferme générale. Les femmes notamment, passaient les lignes avec des chevaux chargés de sel, ce qui engagea le gouvernement à établir pour elles une prison à Sainte-Maure, maison de force très vite débordée par le nombre de détenues et finalement supprimées en 1727.

   Les aides taxaient plus lourdement les habitants de Touraine (595 900 livres de recettes en 1762 dans les six élections de la province, soit 2, 1 livres par habitant), que ceux de l’Anjou (1, 7) et du Maine (1, 3). Ce fut toutefois sur l’idée que les denrées n’étaient pas chères en Touraine que Louis XV ordonna le retrait des troupes du Canada défaites en 1762 dans cette province. Contre ces taxes à la consommation, les habitants tentèrent de se défendre. La ville de Tours requéra contre la visite des commis par exemple. Elle dut toutefois accepter le règlement défini en février 1731 autorisant de telles visites lorsque la consommation, évaluée à l’entrée de la ville, était jugée suspecte.

   Bien que la Touraine n’eût pas de direction des traites, des droits étaient enregistrés à Tours. La recette s’élevait en 1762 à 137 777 livres.





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AN, G1 73 : personnel, Direction des gabelles de Tours (bail de Mager).
  • AD Indre-et-Loire, C 336, manuscrit « Description des trois provinces de Touraine, Maine, Anjou et dénombrement de leur population (1762-1766) », 775 p..
  • BM Tours, Ms 1212 .

    Sources imprimées:
  • Arrêt contradictoire du Conseil d'Etat, qui déboute les maires et échevins de la ville de Tours, de la tierce opposition par eux formée à l'ordonnance contradictoire du sieur intendant de Tours… par laquelle les nommés Berthereau, Couturier et les gens du commun habitants de ladite ville, ont été condamnés à souffrir les visites… des commis aux Aides, 31 décembre 1754.
  • Lettres patentes qui ordonnent l'establissement d'une maison de force dans la ville de Sainte-Maure en Touraine, pour y renfermer les faux-saunières, données à Versailles, 8 janvier 1723.
  • Édit du roi portant suppression des greniers à sel établis dans la ville et bourgs de Saint-Calais, Bourgeüil et Bony, établissement de nouveaux greniers dans les villes de Vihiers, Loudun, Mirbeau, Aubigny et Malesherbes… et règlement pour l'arrondissement des ressorts des autres greniers des directions d'Angers, Tours et Bourges et partie de celle d'Orléans, Paris, Louis-Denis Delatour, 1727.


    Bibliographie scientifique:
  • François Dumas, La généralité de Tours au XVIIIe siècle. Administration de l’intendant du Cluzel (1766- 1783), Paris, Hachette, 1894.
  • Micheline Huvet-Martinet, « La répression du faux-saunage dans la France de l'Ouest et du Centre à la fin de l'Ancien Régime (1764-1789) », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, t.84, 2, 1977.
  • Brigitte Maillard, Les campagnes de Touraine au XVIIIe siècle. Structures agraires et économie rurale, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 1998.
  • Rolande Collas, La contrebande du sel entre Touraine et Poitou (1680-1790), Chambray-les-Tours, CLD, 2000.




Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Touraine » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 13/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées