× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Bande, banditisme

Marie-Laure Legay





Le banditisme est indissociable de l’organisation de la Ferme générale. Ces bandes organisées se sont développées dans la deuxième moitié du XVIIe siècle. On en repère plusieurs dans le sud du Berry par exemple : pour trafiquer le sel, elles s’armaient, se déplaçaient à cheval et se répartissaient les rôles entre espions, éclaireurs, et ravitailleurs. Durant la guerre de Succession d’Espagne, les bandes se multiplièrent tant en nombre qu’en taille. En 1703, l’intendant de Reims rapporta leur présence : « Les bandes sont à présent composées au moins de 60 ou 80 hommes bien armés, avec des munitions de bouche et de guerre. Ils marchent avec quelque ordre et campent dans les plaines où ils se troupent…, ceux qui se glissent en Champagne y entrent depuis l'élection de Rethel jusqu'à Chaumont où ils ne trouvent rien pour leur résister que les gardes des gabelles qui n'osent paraître devant eux ». Les agents du roi décrivent l’organisation militaire des groupes, ce qui ne laisse guère de doute sur l’implication importante des soldats : « Les bandes de faux-sauniers marchent armés comme des troupes réglées avec des cavaliers à leur teste, un corps de réserve et une arrière-garde et passent dans de grandes paroisses d’Auvergne et de Rouergue en plein jour », indiqua l’inspecteur des fermes Salua, le 29 juin 1709. Michael Kwass a insisté sur la culture martiale des groupes et l’esprit clanique qui y régnait. Toutes les bandes ne présentaient pas le même profil néanmoins. Certaines s’organisaient de part et d’autre de la frontière mais dans un rayon de faible envergure et pour des trafics modestes et répétés, à l’instar de la bande de Maurepas, en Picardie, qui passaient le sel de part et d’autre de la Somme dans les années 1730 et 1740. Ces bandes de proximité n’étaient pas armées. Celles qui pratiquaient la contrebande de tabac en gros ou le commerce illégal de toiles indiennes relevaient d’un tout autre réseau qui impliquait la complicité de négociants et la corruption d’employés des fermes, à l’exemple des bandes dauphinoises décrites par Anne Montenach et Michael Kwass, mais aussi celles décrites par André Ferrer. Les déplacements de Mandrin en 1754 dépassèrent les 300 kilomètres et couvrirent le Dauphiné, Rouergue, l’Auvergne et la Franche-Comté. Impressionnantes également étaient les bandes armées du Roussillon spécialisées dans la contrebande du tabac de la France vers l'Espagne et des piastres pour trafic retour de l'Espagne vers la France.

Notons que des bandes originellement organisées pour le faux-saunage pouvaient se transformer en « Mandrin » : nous repérons dans les archives du Rhône de tels contrebandiers, « huit à neuf bien montés et armés de fusils à deux coups, ayant des valises offrant de l’indienne et se disant enfants de Mandrin », qui pratiquèrent le rançonnage en juin 1756. Or, d’après le directeur des fermes de Lyon, il s’agissait de faux-sauniers de l’Auvergne. L’incident révèle la postérité du célèbre bandit. De fait, la décennie 1760 connut encore d’importants épisodes de banditisme aux frontières de l’est du royaume. Pour le contrer, Louis XV autorisa les Fermiers généraux à mettre sur pieds des troupes de cavaliers habillés, armés, montés uniformément et composés de sujets d’élite. Choiseul donna des ordres aux intendants pour que ces nouvelles brigades fussent fournies en vivres et fourrages, des armes. L’une de 100 hommes fut établie dans le Dauphiné, l’autre de 50 hommes en Franche-Comté. Cette collaboration militaire resserra plus étroitement encore les liens de la compagnie des Fermiers, subrogée dans les droits du roi, avec l’Etat. Le trafic international illégal de tabac ou d’indiennes ne fléchit pas pour autant, mais le phénomène de bandes prit un tour politique. Les événements survenus entre Sedan et Bouillon en 1776-1777 témoignaient d’une attitude de défi qui mettait en cause les autorités au-delà de la seule question douanière.





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AD Doubs, 1C 1312, correspondance de l’intendant, année 1762, dont lettre de Bertin du 1er juin et lettre de Choiseul du 18 juin 1762.
  • AD Rhône, 5C 2, Correspondance du directeur des fermes de Lyon, lettre du 17 juillet 1756.
  • AN, G7 1170, Procès-verbal de la visite de Salua, inspecteur des fermes du département d’Auvergne et du Rouergue, 1709.

    Sources imprimées:
  • A. M. de Boislisle, Correspondance des contrôleurs généraux avec les intendants de province, t. 2, Paris, 1883, p. 328, n° 1041.


    Bibliographie scientifique:
  • Philippe Savoie, « Contrebande et contrebandiers dans l'Ouest et le Centre de la France : les archives de la Commission de Saumur (1742-1789), mémoire de maîtrise sous la direction de Daniel Roche, Université Paris VII, 1975.
  • Micheline Huvet-Martinet, « La répression du faux-saunage dans la France de l'Ouest et du Centre à la fin de l'Ancien Régime (1764-1789) », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, t. 84, n. 2, 1977, p. 423-443.
  • N. Lianders, « Smuggling Bands in Eighteenth-Century France », Ph. D., Harvard University, 1981.
  • Jean-Pierre Surrault, Gabelle, gabelous et faux-sauniers en Bas Berry, Revue de Académie du Centre, 1987, p. 92-127.
  • Nicolas Shapira, « Contrebandes et contrebandiers dans le Nord et l’Est de la France, 1740-1789, mémoire de l’université de Paris 1.
  • Jean Nicolas, La rébellion française. Mouvements populaires et conscience sociale, 1661-1789, Paris, Seuil, 2002.
  • André Ferrer, Tabac, sel, indiennes. Douanes et contrebande en Franche-Comté au XVIIIe siècle, Besançon, Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté, n° 734, Diffusion Les Belles-Lettres, 2002.
  • Anne Montenach, « A l’ombre de l’Etat. Montagne, genre et contrebande dans l’Europe moderne », vol. 2, dossier HDR, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 2015, p. 225-230.
  • Michael Kwass, Louis Mandrin. La mondialisation de la contrebande au siècle des Lumières, Paris, Vendémiaire, 2016, p. 169-180.
  • Harald Deceulaer, « Violence, magie populaire et contrats transfrontaliers. L’environnement économique, sociale, politique et culturel d’un contrebandier flamand au XVIIIe siècle », dans G. Béaur, H. Bonin, C. Lemercier, Fraude, contrefaçon et contrebande de l’Antiquité à nos jours, Paris, Genève, Droz, 2017, p. 61-89.




Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Bande, banditisme » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées