× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Faux-saunage

Marie-Laure Legay





Il s’agit à proprement parler de la vente du sel faite au préjudice du monopole du roi, donc hors des greniers. Les commentateurs des droits de la Ferme générale sont d’accord pour distinguer au moins quatre espèces de faux-saunage. Le moins grave était le « faux-saunage de domicile », commis pour son propre usage. Le faux-saunage à porte-à-col était commis par ceux qui portaient sur eux-mêmes le faux sel ou le sel non gabellé pour le vendre aux particuliers. La diversité des moyens utilisés pour porter le sel obligeait les autorités à multiplier les interdictions. En 1777, le Conseil dut par exemple lutter contre « un nouveau genre de faux-saunage » pratiqué par les Bretons : la fraude de sel caché dans des pains de seigle, de sarrasin ou autre grain. La troisième espèce consistait en transport de sel à l’aide de charrettes et bêtes de charge ou par bateaux. Le plus grave était le faux-saunage avec port d’armes : il était considéré comme attentatoire à l’autorité du roi et valait la peine de mort (article 6 de l’édit de 1664 et déclaration du 2 août 1729). Il provenait parfois de la contrebande de sel étranger. Les trois premières espèces donnaient lieu à des peines afflictives et/ou des peines pécuniaires (amendes) selon les circonstances (attroupement, contrebande à cheval…) ; en l’absence de port d’armes et d’actes rébellionnaires, la Ferme générale était déchargée des formalités de l’ordonnance criminelle de 1670. Buterne ajoute dans son Dictionnaire de législation une cinquième espèce de faux-saunage qui consistait à tirer du sel des salpêtres. On peut aussi repérer le faux-saunage par l’emploi de l’eau de mer ou de l’eau de sources salées : les habitants des pays de Gabelles et de dépôts en avaient l’interdiction établie par le titre 14 de l’ordonnance de 1680 et renouvelée en 1724 (déclaration du 22 février). Les Fermiers généraux craignaient que les habitants fabriquent du sel. Cette interdiction contrariait les laboureurs dont les exploitations étaient proches de la mer car ces derniers souhaitaient lessiver leurs blés de semence avec l’eau de mer pour éviter les caries. La société d’agriculture de Caen approuva ce procédé en 1772 et l’intendant de cette ville autorisa les habitants de l’élection de Bayeux à prélever l’eau de mer. Les habitants de l’élection d’Arques sollicitèrent également des autorisations. Les Fermiers généraux s’y refusèrent considérant que les prélèvements occasionnèrent des abus et que l’eau de chaux, dont l’usage était général dans le royaume, était incontestablement plus efficace pour ces opérations de lessivage.

La lutte contre le faux-saunage était l’affaire des brigadiers de la Ferme, mais celle-ci espérait pouvoir compter sur les autorités locales, non seulement les paroisses « tenues de faire sonner le tocsin au principal clocher pendant l’espace d’un quart d’heure » au passage des faux-sauniers pour alerter les gardes ou encore tenues de remettre des états de feux pour la distribution du sel, les villes et bourgs, notamment quand elles étaient franchisées, les tribunaux chargés de poursuivre sur les procès-verbaux des employés, les officiers des greniersà sel… L’échec de la collaboration institutionnelle explique en grande partie la pérennisation de la fraude. La culture administrative de la Ferme générale s’opposait à celle que perpétuaient les officiers de justice ou les officiers municipaux. Il était bien illusoire de penser que les juges des seigneurs hauts justiciers des paroisses de Bretagne limitrophes de la Normandie, du Maine et de l’Anjou, allaient « tenir la main » au roi pour empêcher les amas de sel (article 3 de la déclaration de décembre 1680).





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AN, G1 91, dossier 39 : « Instructions sur les notes, faux-sel, faux-saunage et faux-sauniers », 1789  dossier 43 : « Faux-saunage. Requête au Conseil, arrêts du Conseil, arrêts de la Cour des aides, 1779-1786 »  dossier 28 : « Chaulage des grains à l’eau de mer en Normandie, 1787 ».

    Sources imprimées:
  • Arrest du Conseil du Roy du 19 juin 1777 qui fait défenses d'introduire de Bretagne dans les pays de gabelles, du sel déguisé sous la forme de pains de seigle, de sarrazin ou d'autres grains, à peine contre les contrevenants d'être poursuivis et punis comme faux-sauniers.
  • Arrêt du Conseil d’Etat qui déclare commun pour les lieux de Basse-Normandie qui sont sous le privilège du sel blanc l'arrêt du 8 décembre 1722 rendu contre les faux-sauniers, avec injonction aux habitants des paroisses de faire sonner le tocsin sur lesdits faux-sauniers lors de leur passage, 9 février 1723.
  • Buterne, Dictionnaire de législation, de jurisprudence et de finances sur toutes les fermes unies de France, Avignon, 1763, p. XX  et p. 15 et p. 161-179.
  • Déclaration du Roi laquelle maintient les habitans de la province de Bretagne dans l'exemption des droits de gabelles et règle l’ordre de procéder contre les faux-sauniers… et l’usage du sel dans les paroisses voisines des provinces de Normandie, le Maine et l'Anjou, décembre 1680.
  • Jean-Louis Moreau de Beaumont, Mémoires concernant les droits impositions en Europe, tome 3, Paris, Imprimerie royale, 1769, p. 191.
  • Ordonnances sur le fait des gabelles des aides…, mai et juin 1680, titre XVII.






Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Faux-saunage » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées