× Papier timbre Petites gabelles Etats provinciaux Bateau-maire Dieuze Franc-Lyonnais Lieues limitrophes Conflits de juridiction Bureau des privilegies Delivrance Conge de remuage Peyriac et Sigean Sel de salaison La Rochelle Regie des accises de Prusse Guerande Richelieu (ville de) Douane de Lyon Vin Conseil (de la Ferme generale) Traites Contrebande Turenne (Vicomte) Pays de Salines Darigrand Edme-François (1735-apres 1796) Agenais Allemagne Sel gris Descente(s) Le Havre Brouage Proces-verbal Clermontois Traite de Tadoussac Seine (bassin de la) Cartes (droits sur) Vexations Cuirs et peaux (droits sur) Privileges Prohibition Alsace Droits reserves Touques Cabaret, cabaretier Remontrances Boucher, boucherie (droits) Annuel (droit) Tabac etranger Tonneins Welferding (Sarreguemines) Franche-Comte Patente du Languedoc Bearn Marque d'or et d'argent (droits) Bordeaux Adjudicataire Traite d'Arsac Pancarte Sedan (principaute) Faux-saunage Regrat, regrattier Franc-sale Billet sommaire Lyon, Lyonnais Tremie Denier Saint-Andre Maitre des ports Grenier a sel Registre sexte Rebat (feuille de) Agent Quetes Visite de bateaux Billet de finances Rosiere, Rosieres Commis aux caves Gros (droits de) Indult (droit) Passavant Bureau de conserve Penthiere Dechet Aigues-Mortes Sel de franchise Flandres Billet de gabellement Rochefort Peccais Espagne Bourgneuf (baie de) Canada Provinces a l'instar de l'etranger effectif Ferme generale Roussillon Serment de catholicite Porte-a-col Normandie Depot (magasin general de sel) Douane de Valence Ordonnances Trepas de Loire Picardie Mur des Fermiers generaux Bureau du contentieux Traite d'Anjou Traite des noirs Re (ile de) Inscription de faux Registre-journal Boissons (droits d'inspecteurs aux) Banvin (privilege du) Traite de Charente Sete Levant Huiles et savons Limousin Quatrieme (droits de) Sel d'aumone Provinces reputees etrangeres Domaine d'Occident Riviere (droits de) Fraude Pays-Bas (espagnols puis autrichiens) Arles Peche Suisse Pont-de-Beauvoisin Dieppe Maspfenning (droit de) Labourd (pays de) Rethel, Rethelois Privilegies Passe-debout Marque de fer (droits sur) Provence Domaine Berry Controle des actes (droits de) Regie generale des aides Benefices (de la Ferme generale) Sac, sacquerie Patache Peages Berre (salins de) Lorraine Alun (droits sur) Deliberation Angleterre Marseille Soldat Nassau (Maison) Montcornet Registre Passeport Bayonne Boutavant Transit Papiers et cartons Table de mer Inventaire Barriere d'octroi Joigny (droit du pont de) Masse Maconnais Gex (pays de) Porteur de sel The Provinces des Cinq grosses fermes Camargue Hotel des Fermes Amidon (Droits sur) Fonds de ferme Courtiers-jaugeurs (droits) Sucre Rochechouart Bande, banditisme Sel de salpetre Authie (riviere) Montmorot Intendant Aides Cour des aides Champagne Subvention (droits de) Bandouliere Foraine Declaration Hainaut Ingrandes Bretagne Dombes Passavant (seigneurie de) Gascogne Caution, cautionnement Anjou Grandes gabelles (pays de) Quart Bouillon (Pays de) Colonies Voiture (de sel) Sel de morue Receveur particulier Huitieme (droits de) Ecrou pour fraude Mandrin Louis Drogueries et epiceries Depots (regie des) Salines (marchandises de) Dunkerque Etain Eaux-de-vie Pays redimes Nantes Bourgogne Biere Bon de masse Directeur, direction des fermes Rouen Sisteron Comtat-Venaissin Tabac Minot Touraine Droits reunis Acquit a caution Juridiction des traites Receveur general des fermes Sous-ferme Croupe, croupier Acquit de paiement Artois Septemes (Les Pennes) Cafe Arc-et-Senans Comptes, comptabilite Auvergne Election, elu Languedoc Toiles de coton (blanches peintes et imprimees) Brigade, brigadier Allege Salins Clerge Compagnie des Indes orientales Cambrai, Cambresis Paris (freres) Dieppedalle Sault (comte de) Cinq sous (droits) Registre portatif Gabelles Rhone Dauphine Sel d'Epsom Accommodement Visite Sols pour livres (sur le droit des fermes) Savoie Acte de societe Amende Bail Bureau des Finances Bureau du commerce Commission Contrainte Controleur Inspecteur Montauban Poitou Proces des Fermiers generaux Femmes et filles Rebellion Retraite Saisie Tournee Fermier general de correspondance Sel national Douane Droits d'entree a Paris Banlieue (droits de la) Entrepot (de transit)



Nantes

Marie-Laure Legay





Ce port changea de dimension au cours du XVIIIe siècle pour devenir l’un des centres majeurs du commerce triangulaire, assurant 65 % du trafic entre 1713 et 1722. Sa part relative déclina (34 % entre 1783 et 1790), mais pas le nombre d’armements qui atteignait la centaine annuelle à la fin de l’Ancien régime. Il recevait le sucre, le café et l’indigo (pour l’essentiel) des Antilles, trafic retour d’une traite des noirs qui commençait sur les côtes de Guinée et du Sénégal.

En conséquence de cette intense activité, la Ferme générale, doublée de la Ferme du Domaine d’Occident, entretint dans le port une armada d’employés en charge de vérifier les cargaisons, de viser les certificats de ventes des esclaves, sur lesquels des réductions fiscales de moitié étaient accordées à l’entrée, et de lever les droits selon divers tarifs, celui de l’Exclusif, celui du Domaine d’Occident et celui de la Prévôté de Nantes. En 1775, la Ferme générale fit recette de 2 100 577 livres pour les droits levés sur les seules marchandises revenant des îles d’Amérique. Les charges étaient lourdes néanmoins. Pour surveiller l’activité du port, sept brigades composaient la capitainerie générale de Nantes en 1777 : la brigade à cheval de la ville, celle de Trentemoult, la brigade du quai d’Aiguillon, de Richebourg, de La Fosse, de Chézine et de Pirmil, soit en tout 63 hommes. D’après un mémoire de 1765, quatre magasins servaient d’entrepôts et y recevaient les marchandises : l’un pour les cafés tant des Indes que des îles, l’autre pour les marchandises prohibées de la Compagnie des Indes, un troisième pour les marchandises du royaume qui étaient déclarées tant pour les îles que pour la Guinée et l’étranger, le quatrième destiné à recevoir les marchandises venant du Nord et de Hollande avec déclaration pour la Guinée. Le bénéfice de l’entrepôt n’était accordé qu’aux négociants qui faisaient le commerce directement avec les colonies et avec l’étranger. Lorsque Pinel, négociant à Carcassonne demanda que ses draps, destinés à un correspondant qui faisait le commerce avec la Guinée, fussent entreposés non dans le magasin des marchandises de France, mal tenu, mais dans celui de la Guinée (le quatrième), il ne fut pas entendu. Le 17 octobre 1782, un nouvel ordre de régie des déclarations d’entrée et de sortie fut établi. Les deux receveurs des déclarations, l’un pour les entrées, l’autre pour les sorties, étaient astreints à tenir une dizaine de registres chacun, tant pour le gros que pour le détail.

Port privilégié de Bretagne situé hors des Cinq grosses fermes, Nantes taxait les marchandises au titre des traites par les bureaux de la Prévôté. Naturellement, les recettes augmentaient à proportion des arrivées. Entre 1762 et 1784, elles furent plus que doublées.

Produits bruts du bureau de la Prévôté pendant les baux de Prévost, Alaterre et David et les trois premières années du bail Salzard (en livres tournois ; AN, G1 83, dossier 10)



  Nantes était également un haut lieu de dépôt du sel issu des régions productrices de l’Ouest atlantique et destiné aux pays de Grandes gabelles. En 1788, 2 515 muids y furent déposés pour le fournissement des greniers par la rivière de la Loire, et 1 285 muids pour les greniers des bassins du Maine, de la Sarthe et du Loir. Le sel de masse séchait dans les entrepôts de la ville puis était embarqué pour être distribué. Il était taxé d’un quarantième à la sortie selon la pancarte de la Prévôté. Les entrepreneurs assuraient cette distribution en employant des voituriers étroitement surveillés. En amont de Nantes, le bureau d’Ingrandes, à l’entrée des pays de Grandes gabelles et des Cinq grosses fermes, assurait un premier contrôle systématique des bateaux.





Sources et références bibliographiques:

    Sources archivistiques:
  • AN, G1 73 : personnel. Brigades et recettes de la Prévôté de Nantes.
  • AN, G1 80, dossier 16, mémoire de mars 1765.
  • AN, G1 83, dossier 10 : « Ordre de régie pour Nantes ».
  • AN, G1 97 Dossier 5 : Traité de l’entreprise de la voiture des sels pendant le bail Mager (1787-1793), Fournissement pour la 2e année (1788).
  • AN, H1 1686, 1775 : « Etat des denrées portées en 1775 des colonies françaises de l’Amérique dans les ports de la Métropole, leur valeur déterminée sur le prix commun, produit des droits qu’elles ont payés à leur sortie des isles et à leur entrée en France, quantités de celles qui ont passé à l’étranger et de celles qui ont été consommées dans le Royaume, avec les droits de consommation qui ont été perçus, argent venu des isles, valeur arbitrée des production peu importantes qui ne sont pas détaillées dans ce tableau ».

    Sources imprimées:
  • Arrêt du Conseil d'Etat qui ordonne que les Sucres de Cayenne provenant de la traite des noirs que la Compagnie des Indes fera entrer dans le royaume par les ports de Bretagne ne paieront que la moitié des droits de la prévôté de Nantes et des autres droits locaux, et 40 sols du cent pesant lorsqu'elle les fera entrer dans l'intérieur des cinq grosses fermes, pour y être consommés, 5 juin 1725.
  • Arrêt du Conseil d'Etat qui déboute les communautés de Guérande et du Croisic, ainsi que les états et procureur général-syndic de Bretagne, de leurs demandes, et ordonne l'exécution de celui du 9 avril 1718, par lequel les sels venant du territoire de Guérande, après avoir passé le Trépas de Saint-Nazaire, ont été déclarés sujets au droit de quarantième dû dans l'étendue de la prévôté de Nantes, quelle qu'en soit la destination, 30 septembre 1738.


    Bibliographie scientifique:
  • Jean Meyer, L’armement nantais dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, Paris, SEVPEN, 1969.
  • Guy Saupin, Nantes au XVIIe siècle. Vie politique et société urbaine, Rennes, PUR, 1996.
  • Gérard Le Bouëdec, Activités maritimes et sociétés littorales de l’Europe atlantique, 1690-1790, Paris, A. Colin, 1997.
  • Bernard Michon, Olivier Pétré-Grenouilleau, « Les activités commerciales de Louis Acland, marchand d’origine anglaise, installé à Nantes au milieu du xviie siècle », Revue d’histoire maritime, n° 5, mai 2006, p. 239-261.
  • Bernard Michon, Le port de Nantes au XVIIIe siècle. Construction d’une aire portuaire, Rennes, PUR, 2011.




Citer cette notice:

Marie-Laure Legay, « Nantes » (2023) in Marie-Laure Legay, Thomas Boullu (dir.), Dictionnaire Numérique de la Ferme générale, https://fermege.meshs.fr.
Date de consultation : 14/07/2024
DOI :








×
❮ Liste des notices
publiées